Jump to content
baboon

Histoire du passé anterieur: rodage des freins

Recommended Posts

Salut à tous !!!!

Rodage des freins, sujet qui revient régulièrement sur de nombreux forums, quelque soit le modèle ou la marque de l'auto.

Voila comment on pratiquait il y a une trentaine d'année, quand je trainais ma carcasse chez les préparateurs Alpine/Gordini, Alfa Romeo, BMW, Ford, Porsche et autres

On montait un jeu de disques neufs, Bendix ou Girling standard équipementier ou constructeur selon ce qu'on trouvait.

Plaquette Ferrodo dont le rèfe devait correspondre aujourd'hui à la 25000 DS

On degraissait/déparafinnait les disques, et on montait l'enemble plaquettes/disques sur une voiture "mulet". On allait faire un tour avec le "Mulet", faire quelques freinages tout à fait normaux, juste histoire que les plaquettes subissent une bonne bonne cuisson de l'almalgamme composants, et les disques, leur première chauffe.

On retombait le tout.

On renettoyait les disques au trichlo ou diluant à barbouille, puis on les arrosait à l'eau claire. On suspendait les disques dehors en plein air à un fil à linge, pendant une semaine ou deux. On avait le temps, puisque on disposait de 3 à 4 semaines entre chaque épreuve.

Forcement, au bout de 10 jours, les disques ressemblaient à de gros tas de rouille tout dégueu-cradox, à faire hurler de peur à un magasinier normalement contitué. Et on les arrosait au jet d'eau tous les matins en arrivant. Sinon, la pluie ou la rosée du matin faisait l'arosage aussi.

Biensur, on ne le montrait surtout pas aux clients, z'auraient eu trop peur, sauf ceux qui connaissait bien ce proccèdé un peu barbare, pour ne pas dire Afghano Pakistanais.

Grand coup de brosse métalique à la main sur les disques pour dégager le gros de la rouille bien granuleuse pourave, puis on les reposait tout marron vilains pas beaux sur la voiture de course. La surface du disque était devenue rugueuse.

Les plaquettes, ayant subit leur première cuisson, sur un petit marbre, on y étalait une toile Emerie à grain moyen, et on ressurfaçait la face en tournoyant la plaquette en traces de huit, pour bien la matter.

Puis, on remontait les plaquettes.

Vidange totale et purge systèmatique du liquide de freins entre chaque course.

Et les freins avait un super mordant immediat pour le samedi des essais libres et des qualifes.

Dans la nuit du samedi au dimanche, vérification totale de la voiture, puis on retombait les plaquettes, on ne les changeait surtout pas, mais on les repassait sur la toile Emerie du petit marbre pour leur redonner une surface.

On déssurfaçait les disques en le rayant avec de la toile Emerie, juste à la force de la main, de manière à le rendre tout mat.

Une purge des etriers systèmatique, juste pour le principe. Sur les circuits très violents pour les freins comme Montlhery ou Le Castelet, souvent le liquIde avait commencé à griser/noircir aux essais qualifes.

Et les freins étaient prets pour la course du dimanche

Retour de la voiture le Lundi à l'atelier, et dès le mardi matin, on recommençait l'opération, mais plaquettes neuves pour l'épreuve suivante.

On attribuait environ 500 à 800 kilobornes de piste aux diques, puis on les changeait d'office. Ils n'étaient pas morts du tout, ils auaient pus tenir beaucoup plus longtemps, mais on ne s'emmerdait pas avec ça.

On s'en resservait pour faire des essais de mises au point en semaine, de nuit sur routes ou autoroute, ou de jour sur circuits quand c'était possible.

De nos jour, on montrerait ça à un "précieux" Porchiste, Ferrariste ou autres possesseur de Fiat Brera Vessice, il se sauverait en hurlant aux sauvages, ou aux frappadingues :lol: :lol: :D , aux tarenazes à enfermer d'urgence en psychiatrie lourde ..............

Et pourtant, que c'était efficace. J'en vois de nos jours, passer leur disques à la rectifieuse numèrique informatisée de sciences fictions, et ça ne freine pas mieux pour autant..

En ce qui concerne un usage normal, avec une voiture normale, un conducteur normal, pour le rodage des freins, il suffit de rouler normalement avec ses disques et plaquettes neuves, et ça va se faire tout seul. Et quoi qu'il arrive, ça freinera normalement. Pas de quoi se turlupiner le schichma avec des histoires de rodages.

Et si ça ne freine pas, c'est qu'il y a un grave problème à ausculter d'urgence.

A bientôt

Baboon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela me décide à ne pas jeter mes vieux disques et tambours !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×