Jump to content
comoav8

MATRA à Rétro Course du 1er au 4 décembre 2016

Recommended Posts

 Bonjour les amis.

Je vous raconte une histoire qui pourrait être un conte de fay, fée au masculin.

Tout d'abord, je voudrais remercier mon ami Aimé Reynouard de Valence d'avoir pensé à moi pour cette action.

J'avais besoin d'un bol d'air, et bien je l'ai eu, et comment !!!

Tout commence le lundi 21 novembre. Aimé m'appelle et me dit, on est dans le merde, on chercher un chauffeur poids lourds pour conduire le camion MATRA de Romorantin à Villefranche sur Saône du 1er au 4 décembre. Le chauffeur ayant déclaré forfait.

Je demande à mon boss si je peux avoir mon jeudi et mon samedi. Mon boss dire ok mais tu bosses le lundi, jour de repos pour moi.

Donc boulot lundi 28, mardi 29 et mercredi 30 novembre. Après ma tournée, je pars pour Romorantin.

Je voulais la péter en y allant en Commodore, la garce n'a pas voulu démarrer.

Pas grave, j'y vais en Manta GSI, plus agréable en confort auditif et pécunier (essence).

J'arrive vers 20h45 à Romorantin où m'attendent Jean Paul HUMBERT et sa femme.

Jean Paul Humbert s'occupe de restauration, de réparations, de construction et d'entretien des autos MATRA et du groupe Lagardère.

Ils ont fondé la société EPAF.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici le lien facebook normalement accessible à tous

 

Je découvre le camion au petit matin.

Il a gelé assez fort, on démarre le camion pour dégivrer les glaces et faire chauffer le moteur.

Au bout de 10 minutes, alors que JP m'assure que hier il avait dégivré en moins de cinq minutes, toujours pas l'ombre d'un dégivrage.

JE prends la raclette pour gratter. Il me dit prend celle de la Mercedes.

Je plonge la main dans la portière et sort un raclette de 10cm !!! lol

Le pare brise fait presque deux mètres carrés et c'est de al bonne glace dessus !!!

Nous démarrons, direction Bourges

Au bout de 20 minutes, toujours pas de dégivrage, ni de chauffage. AGLAGLA !!!

Le pire est à venir, nous aurons un brouillard givrant sur plus des 3/4 du chemin.

La route sera celle ci: Romorantin, Bourges, Moulin, Paray Monial, Macon et Villfranche sur Saône, notre destination qui est le salon Retro Course.

Et cette route, réputée être la plus dangereuse de France, le RN79 pour une partie, est aussi celle où j'ai vu le plus de radars au kilomètre !!!!

En en poids lourds, la vitesse est limitée à 80km/h.

Au bout d'une heure, arrêt à un bistro pour se réchauffer.

Je devrais m'arrêter trois fois pour gratter la glace sur le pare brise, formée par le brouillard givrant.

De plus, pas de lave glace, la pompe en 24v a déclaré forfait.

Trois fois JP m'a demandé si je voulais continuer. Que je n'étais pas obligé de le faire. Que lui voulait faire demi tour vu les conditions.

JE lui ai répondu, tant que le camion marche et roule bien, pas de soucis, je continue.

En plus, il a fait monter des sièges cuir d'Espace, le confort a été super top. Semi baquet très ergonomique, ex-Espace de Renaud Lagardère.

A 30 kms avant Macon, miracle, le ciel se dégage et le ciel bleu apparaît. JE vois enfin le paysage de chaque coté de la route !!!

On déjeune dans un resto d'autoroute pas top puis on trace au salon car il faut être dans les premiers pour mettre en place le camion.

La porte ouvre à 14h, à 13h30 nous sommes devant la porte.

L'organisateur nous voit et du coup nous fait entrer. Nous serons les premiers à pénétrer avec un véhicule dans le hall d'expo.

Mise en place du camion, déchargement des deux autos.

Et mise en place de la MATRA 650 à moteur V12, amenée à part dans une remorque fermée.

A part le camion MATRA, toutes les autos sont entrées à la poussette, interdiction de rentrer moteur tournant.

 

L'expo se déroule tranquillement.

Essentiellement axée rallye, il y a de très belles autos.

Trop belles peut-être, ça fait un peu trop neuf. Les peintures sont nickel.

Même pas une en état crade à par le proto DS et encore.

Remise des prix du challenge Rétro course.

Et le dimanche, on remballe.

Le camion est placé juste à coté de la porte de sortie.

il faut attendre un peu que les autos devant partent pour manœuvrer le camion pour charger les deux autos de MATRA.

Bouteille d'air vides, il faut recharger. Heureusement, le camion ne fume pas

Une fois les autos arrimées et le camion fermé, on attend un créneau pour passer entre les autos poussées.

Il y a un klaxon trompe dessus, je ne peux m'empêcher, tel un bateau, de donner plusieurs coups qui résonnent dans le bâtiment.

Je suis content !!! lol

Je ne suis aperçu que la tirette du radiateur de chauffage était déboitée, le clip la maintenant était cassé.

J'ai donc activé comme j'ai pu, le robinet à l'inverse de sa position.

Chouette, on va avoir du chauffage, enfin.

On sort du parc des expositions et JP me demande si j'ai sanglé la roue arrière du CGMC (CG Monte Carlo).

Non, devant oui mais pas derrière. Du coup on s'arrête pour mettre une sangle, des fois que l'auto ripe un peu car elle passe très juste entre les rails du pont supérieur.

On repart, l'autoroute est à 800m du parc des expositions.

Mais toujours pas de chauffage ni de dégivrage. Bordel.

Tant pis, on trace par une nuit claire, enfin sans brouillard ce qui est déjà plus confortable pour conduire.

On arrivera à Romorantin vers 23h45.

Une bonne douche chaude fera le plus grand bien.

Je rentrerai le lundi matin, tranquille.

J'ai passé un excellent week end.

Je me suis fait un grand plaisir à conduire ce camion, à partager ces jours avec Jean Paul HUMBERT dont je loue la gentillesse et son érudtion.

Eventuellement à refaire.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

wahouuu superbe histoire, merci de nous la faire partager ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y a plus de 10 ans le camions servait à un groupe de pilotes qui courait en MEP monomil (4 ou 5 voitures)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est super cette histoire Gilles  ! , nous n'avons put discuter qu'un court instant lors de ce salon ... ,  je suis heureux pour toi de cette belle aventure Matra

Share this post


Link to post
Share on other sites

Félicitations Gilles, c'est grâce à des passionnés et bénévoles comme toi que des milliers de visiteurs ont pu apprécier ce superbe morceau d'histoire lors du salon.
Bien sur c'est du gagnant-gagnant car on sent à travers tes mots tout le plaisir que tu as eu à vivre cette aventure.

Encore Bravo!

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aime bien les belles histoires !

Merci Gilles ;-) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


×