Jump to content
Franck_RS

TVR "the blackpool rockets"

Recommended Posts

Je propose de lancer un sujet sur TVR dans la mesure où c’est une marque à l’histoire passionnante et riche en anecdotes qui intéresse pas mal de monde au SCCT. Pour tout vous dire c’est probablement ma marque préférée, parcequ'elle exhale un parfum d'insouciance et de purisme depuis longtemps oublié chez les ténors que sont porsche ou Ferrari...ABS, ESP...connait pas :lol:

Pour commencer je vous propose de découvrir, ou redécouvrir, l’histoire de la marque au travers d’un reportage fait par Top Gear en 1997 pour les 50 ans de la marque.

Au total une bonne demi heure de réjouissances, et même si vous ne maitrisez pas la langue de Shakespeare, les images suffisent à elles seules.

Partie 1 :

Partie 2 :

Partie 3 :

Pour terminer je me contenterais de vous traduire la conclusion de Jeremy Clarckson à la fin du reportage « [il énumère une liste de marques automobiles anglaises disparues entre 1947 & 1997]. Mais TVR grâce à un régime d’anabolisants aux stéroïdes et des coups d’éclats n’a cessé de se renforcer. Bien sur elles tombent en panne…souvent même. Mais il y aura toujours une place dans nos cœurs, sur nos routes et sur les posters des chambres de nos enfants pour une auto qui fait un vacarme d’enfer…VRROOOAAAPPPP !!! »

C’était en 1997, TVR semblait à jamais sur la bonne trajectoire avec des modèles aussi mythique que la cerbera, la Griffith 500 et bientôt la speed12. Mais 10 ans plus tard tout les portes de l’usine de Blackpool devaient se refermer, semble t il à jamais. RIP Blackpool rocket.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, c'est aussi une de mes marques préférées, avec Lotus :

Image IPB

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe auto!!

Mais comment dire pour vous convaincre?........les TVR c'est!.......il faut faire un tour avec pour comprendre :lol:

TVR Toujours dans la course (même eux n'arrivent pas a s'en passer)

Image IPB

5e place dans la ronde finale de Brands Hatch du championnat GT patrimoine, piloté par l'ancien propriétaire de TVR Peter Wheeler et ancien responsable du marketing Ben Samuelson.

Image IPB

Préparation: Brian Hosfield, Jonathan Greenwood et Mike Vernon ( ingénieurs de l'usine TVR)

BMC

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'histoire de TVR est assez tourmentée et pour s'y retrouver, tout au moins dans les débuts, c'est un peu complexe. On va quand même essayer de balayer un peu l'historique des premiers modèles.

TVR quand Trevor était aux commandes

1/ Les débuts:

Trevor Wilkinson est dans un premier temps "garagiste", plutôt négociant d'ailleurs, il rachète des autos d'occasion qu'il reconditionne et revend. Sa société est fondée en 1946 et se nomme "Trevcar Motors » puis TVR engineering en 1947. Il vit aussi de divers contrat d’entretient de machines et de quelques inventions (notament des améliorations sur une machine à faire les glaces !!!). Avec l’aide de son apprenti, Jack Pickard, il construit sa première auto de course. Une barquette 2 places construite autour d’éléments mécanique d’une Alvis Firebird de 1932 (une voiture d’occasion à la caisse rouillée qu’il n’arrivait pas à revendre) et d’un châssis maison (un treillis de tubes brazés entre eux avec un alliage de bronze, qui s’avérait plus rigide en torsion que l’usuel châssis à poutres croisillonées d’usage à l’époque). Après essai cette première auto est revendue à son cousin sous le nom de « TVR1 ». TVR2 et 3 auront le même style de carrosseries simplistes en tôle, sauf que les éléments mécaniques proviennent principalement de l’Austin A40

Image IPB

TVR2, la plus ancienne survivante (sa carrosserie ne serait toutefois pas exactement conforme à l’originale)

2/Passage aux carrosseries en Fibre

Après les premiers protos, Jack Pickard redessine le châssis pour que celui-ci accepte sans modifications le train arrière et les moyeux avant d’austin A40. Il reste toutefois le problème de la carrosserie qui doit être attractive et en même temps plus rapide à créer que celles en tôle des premiers modèle. C’est alors que Tony Eaves (le second acheteur de TVR1) suggère d’utiliser d’adapter une carrosserie en fibre toute prête, par exemple celle de la RGS.

Image IPB

TVR à carosserie RGS atlanta (1962 à l’usine de Hoo Hill)

A ce point de l’histoire une parenthèse est nécessaire pour expliciter ce point de détail. En effet au sortir de la guerre la pénurie d’acier et autres métaux fait que de nombreux petits ateliers se spécialisent dans l’utilisation de la fibre de verre, notamment pour la fabrication de carrosseries. Les plus brillants iront jusqu’à proposer des modèles complets, c’est le cas de RGS, Rochdale, Microplas, Tornado…Mais ces fabricants acceptent aussi de vendre aux constructeurs de châssis.

C’est ainsi que les châssis TVR jusqu’à ce que soit dessinée les Jomar notchback puis Grantura seront équipées de carrosseries variées (RGS, Rochdale et surtout Microplas plus ou moins modifiées). Toutefois le principal des ventes reste des châssis seuls que les clients carrossent selon leur usage, le plus souvent pour la course.

Share this post


Link to post
Share on other sites

3/ Ray Saidel et les Jomar

En 1955 en même temps que TVR emménage dans la plus spacieuse « usine » de Hoo Hill, le châssis TVR est remanié, notamment avec l’apparition d’une « poutre centrale » composée de quatre gros tubes, ce design préfigure celui des TVR pour les 50 années à venir. Cette nouvelle évolution se révèle un succès sur la piste. C’est ainsi qu’un coureur et concessionnaire américain du nom de Ray Saidel commande un premier châssis, équipé du Coventry Climax, qu’il carrosse d’une peau d’aluminium et le baptise Jomar (contraction des prénoms de ses enfants Joanna et Marc). Passé une période de déverminage l’auto se révèle compétitive et Saidel passe commande de deux châssis supplémentaires en 1957.

Image IPB

les deux premières Jomar à carrosserie Aluminium de Saidel

Image IPB

Une jomar en 1958, c’est cette carrosserie qui inspirera Trevor Wilkinson

Les liens entre Saidel et Wilkinson se resserrent et au final ce n’est pas moins de 12 châssis « barquette sport» qui auront été livrés à Saidel. Du côté de l’Angleterre, Wilkinson décide de proposer à ses clients une carrosserie inspirée de la Jomar de Saidel (celle de la photo ci-dessus), mais en utilisant la fibre plutôt que l’alu. Pour ce faire il va utiliser un capot avant de Microplas pour créer l’arrière de sa voiture. De là il va réaliser son premier master en plâtre et créer ses propres moules puis ses propre carrosseries…TVR devient un artisan complet.

Image IPB

la TVR à carrosserie fibre inspirée de la Jomar.

4/ La perte d’indépendance et le début de la série :

En 1957, malgré le succès d’estime, les comptes de Trevor sont dans le rouge. TVR pourrait être rentable mais elle manque de fonds propres. C’est là qu’intervient Bernard Williams et l’un de ses riches associés, Fred Thomas, qui investissent dans TVR. Trevor n’est plus seul maître à bord, notamment lorsqu’est dessiné la nouvelle « fixed head coupe » qui sera vendu sous le nom de Jomar par Saidel aux USA.

En partant de la base de la barquette sport, elle-même dérivée de la Microplas Mistral, TVR fait un pas de plus vers son propre style. Toutefois là où Wilkinson aurait souhaité un arrière fastback, B.Williams insiste pour que soit utilisé la lunette arrière de la ford Consul, cela a pour conséquence cette forme un peu bizarre nommée « Notchback »

Image IPB

La TVR Fixed head coupe, avec son arrière "caractéristique"

Les deux premières autos sont envoyées chez Saidel aux USA, si l’accueil est plutôt enthousiaste, beaucoup sont rebutées par le design de l’arrière et les autos s’avèreront difficile à vendre. Dans une lettre Saidel explique que la même auto avec un arrière fastback comme les aston ou AC Aceca aurait un franc succès. De l’autre côté de l’atlantique on planche déjà sur celle que l’on nommera Grantura et qui sera la première vraie auto de série pour TVR.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les TVR acceptées au SCCT sont les suivantes :

  • Jomar1
  • TVR Grantura I
  • TVR Grantura II
  • TVR Grantura IIa
  • TVR Grantura III
  • TVR Grantura III 1800
  • TVR Grantura 1800S
  • TVR Trident
  • TVR Griffith 2001
  • TVR Griffith 4001
  • TVR Grantura IV 1800S
  • TVR Tuscan V8
  • TVR Tuscan V6
  • TVR Vixen S1
  • TVR Vixen S2
  • TVR Vixen S3
  • TVR Vixen 1300
  • TVR Vixen 2500
  • TVR Vixen S4
  • TVR 1600M
  • TVR 2500M
  • TVR 3000M
  • TVR 3000M Turbo
  • TVR Taimar
  • TVR Taimar Turbo
  • TVR 3000S
  • TVR 3000S Turbo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous le conaissez le propriétaire de la vixen? le 76 ça n'est pas loin de chez moi et j'aurais bien aimé la voir en vrai.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×