Jump to content
jphilippe71

VHRS : une anglaise dans la course ...

Recommended Posts

Dans le cas présent, je vais participer au Rallye Dijon Côte d'Or, catégorie VHRS. C'est un rallye de régularité sur le même parcours que les VHC (véhicule historique de compétition) et les "modernes".

La principale raison est un coût contenu avec une licence à l'épreuve (50 €) et la voiture qui peut se passer d'un arceau en participant dans la catégorie "moyenne intermédiaire". La seule obligation est d'avoir un extincteur et un casque avec au minimum, la norme NF.

On roulera derrière les VHC et devant les modernes, sur le même parcours, donc avec toute l'infrastructure du rallye et les épreuves spéciales où on est sûr de ne croiser aucune voiture de riverain au contraire de la régularité classique.

Après avoir lu le règlement, 3 choses à faire :

Evoyer la fiche d'engagement accompagnée d'un chèque de 380 € (somme que l'on peut partager avec le copilote)

Envoyer une demande de passeport technique de régularité auprès de la FFSA (60€)

Prendre rendez-vous auprès de son médecin pour avoir un certificat d'aptitude au sport automobile.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai reçus la confirmation d'engagement après que le copilote soit allé retirer le Road-book. Celui-ci est nécessaire le jour du rallye pour prendre le bon parcours, mais aussi avant pour les reconnaissances.

Reçus de la part de la FFSA le laisser-passer historique qui est basé sur mes propres déclarations avec une photo de 3/4 avant. (rien à voir avec un passeport Technique Historique de VHC) Il me servira pas cette fois ci puisque l'organisateur à décidé de ne pas le rendre obligatoire pour l'engagement.

Il me servira pour d'autre rallyes ou courses de côte VHRS et aussi pour justifier de harnais à boucle aviation dans une voiture de 66.

Reçus par ailleurs les moyennes à réaliser par spéciales et donc il ne me reste plus qu'à préparer les tables de moyennes pour les kilométrages à réaliser en prenant des repères en rapport avec le road-book. C'est là qu'on voit la double utilité des reconnaissances, à la fois pour avoir des notes des virages mais aussi des repères pour tenir la moyenne : un sacré travail pour la copilote.

Les reconnaissances doivent être faites à des dates déterminées pour éviter d'indisposer les riverains, donc je pars sur une base de trois passages par spéciales. Une pour la prise de note, une pour vérifier les notes et la dernière par sécurité et pour le timing dù à la moyenne à tenir en VHRS.

Dans le cadre du Dijon Côte d'Or, ce travail préparatoire est important car en choisisant la moyenne intermédiaire, je dois dans la grande spéciale de 20 Km tenir une mouyenne de 80 Km/h !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aujourd'hui reconnaissance.

3 spéciales à parcourir pour prendre des notes et ce souvenir des virages pour la course le week-end prochain. Attention ! Les reconnaissances sont sur routes ouvertes et pas avec la voiture de course.

Je table sur trois passages, un pour prendre les notes, un pour que le copilote me récite les notes en j'apporte des corrections, et un troisième pour valider le tout.

Prévoir un gros cahier à spirale car il y a une spéciale de 20 Km (quasiment un Nurburing !), une de 9 Km et la dernière de 6 Km.

Peut être un quatrième passage dans la grande sur 10 Km pour vérifier le timing de la moyenne imposée et voir si 80 Km/h n'est pas trop rapide pour une jeune anglaise de 45 ans.

Je vous ferais un petit cours ultérieument sur les notations de virages et l'indiquations des pièges relevés en reconnaissance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


×