Jump to content

[COMMENT PUIS-JE?] derrouiller mes pièces par electrolyse


Leon_pp
 Share

Recommended Posts

Comme vous le savez, je ne vous apprendrais rien en vous disant que pour la plupart d'entre nous le pb le plus chiant a lutter sur nos ancienne est la rouille.

Ormis pour certains qui ont quasi pas de pieces metaliques sur leurs coque, hein alex.

J'ai demonté ma suspension AV, et cette jolie traverses a de jolie recoins pas forcement accessible a la brosse.

Depuis le tps que je voulais essayer l'electrolyse pour derouiller des pieces, ben je me suis lancer.

Je vous epargne la théorie, c pas ca qui fait que nos auto tourne.

Je vous epargne mes essaies (concluant) d'hier avec un bac en plastique (type caisse) et mon chargeur a batterie Auto.

Bref voici ce qu'il vous faut :

Une source de courrant continu (un chargeur de batterie ira tres bien)

Un bac

De l'eau

De la soude (St Marc) ou simplement du sel (moi je tourne au sel)

Un morceau d'Inox (dans mon cas une chute de tubage de cheminée)

Vous reliez le + de votre chargeur à votre piece en Inox

Vous reliez le - de votre chargeur à votre piece à soigner.

Vous versez l'eau dans votre bac, vous y rajouter un peu de sel (plus vous en mettez, plus la conductivité electrique de l'eau sera bonne, mais plus vous tirerez sur votre alim, a voir si elle tiendra).

Evitez de faire plonger vos pince dans l'eau, pour la -, c'est pas encore trop grave, quoique ca ralentie le procesus car le courrant n'est pas obligé de traversé la piece pour fermer le circuit (une sorte de court circuit)

Par contre, ne plongez SURTOUT PAS VOTRE PINCE +. En effet, elle s'oxiderais vitesse gd V.

Ne mettez pas en contact votre piece avec l'inox, car c'est un court circuit direct, et bye bye votre chargeur.

Pour en revenir a ma traverse.

Image IPB

A oui je triche un peu, j'utilise bien un chargeur de batterie, mais celui de mon fenwick electrique (48V, 50A en continu)

Image IPB

Ca bulle c'est que ca marche :

Image IPB

Resultat intermediaire :

La partie de gauche a passé 4h dans le bain, la partie de droite 1h30 :

Image IPB

Image IPB

je vous rappel qu'a la base c'etait ca :

Image IPB

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

Salut,

Je veux juste vous rappeler une prudence à tenir. Lorsque vous décapez par cette méthode, il y dégagement d'hydrogène sous forme atomique. L'hydrogène se dégage dans l'eau (bulles donc ne fumez pas à côté!) mais surtout comme c'est la plus petite particule qui existe, elle va aussi se faufiller à l'intérieur du métal de la pièce. Si votre pièce fait parti de celles qui sont soumises à des sollicitations (élastiques, chocs, tractions) l'hydrogène va migrer à l'intérieur de la maille du métal pour se regrouper dans des zones plus large jusqu'à s'y accumuler. En même temps il ne va pas rester sous forme monoatomique mais va se regrouper en H2, donc des particules plus grosses. Ceci a pour effet de créer des zones fragiles (pas assez de place pour tous les atomes) et rapidement la pièce peut casser. C'est ce qu'on appelle "la fragilisation à l'hydrogène". Vous pouvez faire l'expérience sur un ressort à lame, après ce genre de traitement il devient cassant comme du verre. Ceci se produit aussi sur la visserie, les vis cassent au serrage. Il faut donc proscrir ce genre de décapage pour toute pièce de sécurité, ressort fil ou lame et plus généralement touter pièce fine, mais aussi toute pièce en traction, torsion, vis barre, rotules. Pour plus de surreté, lorsque vous avez fini votre décapage, placer la pièce immédiatement (dans l'heure) dans un four pour 12 à 24h à une température de 100 à 200° pour la faire dégazer.

Link to comment
Share on other sites

  • 7 years later...

Question à 100 points.
Outre le pb du volume et du transformateur/alim (pour lesquelles j'ai des solutions), y 'aurait il des contre indication à électroliser une caisse complète? Qd je vois le gains de temps et les resultats obtenus sur des pieces qui tiennent dans un grands bac en plastique avec mon alim qui est réglé à 20A avec environ 60V et qui peut tourner H24 même avec le triple d'intensité, je me dis pourquoi pas.
J'admet que la surface d'échange d'une caisse est des dizaine de fois plus grande que celle d'une jante. Je peux avoir une alim qui sort 200A/50-60V avec un facteur de service de 100% et de quoi l'alimenter.

La ventilation est un point important et à ne surtout pas négligé, comme l'a dis Jean Marc, la production d'hydrogène sera loin d'e^tre anectodique avec des intensitées importantes, l'ATEX (antidéflagrant) serait de rigueur.


Outre la facture d'élec, vous voyez quoi comme contre indication?

Link to comment
Share on other sites

Salut Leon, ça se fait déjà, pas pour dérouiller mais pour décaper (activer) avant électrophorèse qui est un dépot de vernis par électrolyse.

Ceci dit aucune contre indication sinon la taille du bain et de l'alimentation électrique, (pour avoir la même efficience il suffit de conserver le même rapport A/cm2. Il faudra aussi surement de multiples cables et de l'agitation car vue la taille du bain tu auras des appauvrissement en principe actif dans certaines zones.

Link to comment
Share on other sites

Pour l'alim electrique c'est pas forcement compliqué,

Aujourd'hui j'ai electrolysé des jantes. Bon un simple bac en plastique et en alimentation un poste à souder à electrode inverter (SAF Saxo) un petit poste à pas chère.

L'énorme avantage de cette solution c'est déja le facteur de service : 100% à 60A à 69V (je sais c'est la tension à vide, en utilisation ca doit être plus bas, mais dans tt les cas c'est superieur à 50V) ce qui donne déjà pas mal de Watts.C'est une alimentation fiable avec des cables de section plus que correcte (pince de masse sur la pieces, porte electrode sur mon electrode qui plonge dans mon bain). Autres gros avantage, on peut régler l'intensité avec un simple potard.

Donc c'est fatalement transposable avec un gros poste à souder en Tri qui sort 400A en continu. Après meme si ca prends fatalement plus de temps c'est pas un soucis, je suis pas a attendre à regarder la caisse.

Le bac, c'est juste une question d'échelle, on fait des miracle avec de la tole et un poste à souder.

L'agitation ca peut aisement se faire par pompage avec des piquages sur la cuves. Ca évites les agitateurs dans le bain.

 

Pour moi les 3 facteurs qui reste à elucider sont :

- La ventilation (faire ca a l'air libre sous un appenti me semble etre une solution)

- La manipulation de la caisse (palan sur 2 rails)...

- Quid de l'évacuation du bain.

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...